Masque covid-19 : 5 astuces pour améliorer son confort

0
9

Malgré la prochaine disponibilité d’un vaccin contre le coronavirus, le port du masque anti covid est toujours d’actualité. C’est une mesure qui, quoique nécessaire, n’est pas toujours facile à respecter, notamment à cause de l’inconfort lié au port du masque. En effet, entre difficultés à respirer, oreilles douloureuses et buée qui apparaît sur les lunettes, le port du masque n’est pas toujours aisé. Fort heureusement, il existe des astuces pour pallier ces contraintes.

Les désagréments liés au port obligatoire du masque

Malgré le fait que le coronavirus sévit depuis plus d’un an, l’adaptation au masque n’est pas toujours évidente. Cependant, si vous optez pour les masques proposés sur chloeetmoi.fr, ces désagréments peuvent être largement évités, compte tenu des méthodes employées pour fabriquer ces protections. Si vous devez porter votre masque partout, pendant une journée entière, il est normal que vous soyez confronté à des difficultés, c’est pourquoi il est préférable d’opter pour des modèles confortables et de qualité. Si les problèmes rencontrées peuvent être communs à tous les utilisateurs de masques anti covid, certains varient en fonction des sujets. Ainsi, cela se traduit parfois par des réactions cutanées au niveau du visage, comme des irritations, des démangeaisons, des rougeurs, des frottements, ou même des sécheresses cutanées. Chez les personnes souffrant d’acné, d’eczéma ou de rosacée, ces problèmes sont plus prononcés et peuvent nécessiter une consultation.

Les astuces pour améliorer le confort du masque

Il existe différentes astuces pour choisir et porter son masque confortablement.

Bien choisir le tissu

Parce que les masques chirurgicaux contiennent du polypropylène, ils sont plus enclins à provoquer des irritations pour le porteur, en comparaison aux masques lavables faits-maison. Si vous avez une peau sensible, préférez donc les masques en tissu, notamment en coton Quilter. Ce dernier fait l’unanimité auprès des scientifiques qui observent un taux de filtration remarquable (60 à 80 %). Les masques colorés et en matière synthétique sont aussi à éviter.

Plier son masque chirurgical et créer des nœuds

Nombreux sont les utilisateurs qui se plaignent des masques chirurgicaux. Ils peuvent notamment ressentir une sensation d’étouffement à cause d’eux, et les porteurs de lunettes, quant à eux, pointent du doigt la buée provoquée par ce type de masque. Si vous faites partie de ces personnes et que les masques chirurgicaux sont votre seule option, il existe une astuce : pliez votre masque, faites des nœuds à chaque extrémité des élastiques, et faites entrer de petits bouts du masque au milieu de ces extrémités, vous remarquerez alors que votre masque se divise en deux parties, et vous pourrez le porter en ajustant la base du nez. Vous respirerez alors plus facilement et n’observerez plus de buée.

Préférer les masques « bec-de-canard »

Les maques « bec-de-canard » sont des masques à forme avancée, qui empêchent l’air et l’humidité de passer. Ils se portent sans contrainte et vous permettent de respirer librement, que vous soyez mobile ou non. Si par contre vous avez opté pour des masques faits maison, évitez ceux qui disposent d’une couture au milieu du visage, car ils risquent de s’affaisser au fil du temps et de laisser passer le virus.

Utiliser un trombone, une ficelle ou un bout de plastique

Les élastiques provoquent parfois des irritations, en plus de tirer sur les oreilles, ce qui peut être désagréable au bout de quelques heures. Pour cela, attachez les entre eux avec un trombone, une ficelle ou un bout de plastique. Les rallonges sont aussi une alternative intéressante aux douleurs et irritations derrière les oreilles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici