Le périnée : 9 mois de grossesse

Lors du troisième cours de préparation à l’accouchement, nous avons abordé le thème du périnée.

J’ai pu me rendre compte que la plupart des futures mamans craignaient l’épisiotomie, alors que moi, ça ne m’a jamais réellement questionné.

A vrai dire je n’ai jamais entendu de récits d’accouchements, où la maman racontait un épisode d’épisiotomie catastrophique et douloureux! Comparé au travail par exemple!

La sage femme a tout d’abord tenu à nous informer que l’épisiotomie se faisait désormais de moins en moins, et qu’il a été reconnu qu’une déchirure est préférable à une épisiotomie, car on s’en remettrait plus facilement! (Bon, moi j’en sais rien, je ne fais que rapporter ce que l’on m’a dit)

Ensuite, il existerait des méthodes pour permettre au périnée de se préparer au jour J, en le sollicitant pas de la « musculation » et des massages. Il est également travaillé grace aux hormones lors du dernier mois de grossesse.

Un exercice tout simple à faire: à tout moment de la grossesse (aucun risque ni pour vous, ni pour bébé, ni pour le col) ou avant ou même après la grossesse: pensez à contracter régulièrement les muscles du périnée (cela s’apparente à se retenir de faire pipi, ou de retenir un gaz par exemple). Dés que vous pensez à votre périnée, contracter doucement cette partie, puis restez contracter 5 secondes, et ensuite relachez doucement! Il est important que vous ressentiez bien la différence entre le « je contracte » et je « décontracte ». Lors de l’accouchement, on vous demandera de décontracter cette zone au maximum, justement pour éviter la déchirure ou l’épisiotomie.

Ensuite, et ce environ 6 semaines avant le terme, vous pourrez masser votre périnée: 2 à 3 minutes par jour suffisent largement, mais il faut que cela se fasse vraiment chaque jour!

Prenez une huile: huile spéciale massage du périnée, huile d’amande douce bio ou tout simplement huile d’olive. Commencez tout d’abord par masser le périnée en extèrieur: ce qui se trouve entre l’anus et le vagin. Commencez doucement, puis appuyez un peu plus fortement!

Puis, massez en interne, en plaçant le pousse le long du périnée, et appuyez vigoureusement (n’oubliez pas que le jour de votre accouchement c’est votre bébé qui appuiera fortement), c’est comme cela que vous l’assouplirait!

Le jour de votre accouchement, vous pourrez demander à votre sage femme de le pratiquer avant l’expulsion du bébé! Cela pourra également vous aider.

N’oubliez pas qu’après l’accouchement, une bonne rééducation périnéale est nécessaire, que vous ayez eu déchirure, épisiotomie, ou meme césarienne! Car la grossesse a sollicité ce muscle, et cela permettra de vous éviter d’éventuelles gênes lors de rapports sexuels, d’incontinence ou de descente d’organes. (avis aux personnes d’un certain age lisant ceci, vous pouvez toujours et à n’importe quel age vous faire prescrire des séances de rééducation périnéale chez une sage femme libérale ou chez un kinésithérapeute, afin d’éviter ou même réparer ces désagréments).

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *